2 réflexions au sujet de « Françoise Dolto (Les enfants d’abord) »

  1. François Dolto est psychanalyste. La question que l’on peut se poser aujourd’hui est est-ce que la psychanalyse sauve plus de gens qu’elle n’en tue. Aujourd’hui, nous avons que la psychanalyse est interdite dans le cadre de l’autisme. Elle est également responsable du scandale des FSI (faux Souvenirs Induits)?. La psychanalyse est une fausse science qui renie les avancées moderne de la psychologie contemporaine. Françoise Dolto écrit dans « Quand les parents se séparent » qu’un père qui s’occupe de son enfant avant 18 mois manque de virilité et que ce n’est pas le rôle de l’homme de s’occuper des enfants ! Comment pouvez-vous vouer un culte à Françoise Dolto. Vous devriez plutôt mettre en avant le livre noir de la psychanalyse.

  2. Merci aufildesjours pour votre commentaire.

    Premièrement je ne vois pas ou vous avez vu un quelconque culte… D’autre part, je pense que vous êtes vous même autiste, au sens courant du terme. Replié sur vos propres certitudes. Sans renier les travaux dont vous faites allusion, dont je n’ai jamais entendu parler. La pensée de Françoise Dolto est probablement une des pensées contemporaines les plus pertinentes. Si elle vous dérange, c’est peut-être par sa force et sa portée ? Ou avez-vous mal pour conspuer la psychanalyse ?

    Votre discours me fait froid dans le dos, il me rappelle les pires heures de l’obscurantisme contemporain, du bruit, au mieux. Laissez donc les gens libres, et cultivez votre jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *